experts du jouet depuis 30 ans
Enfantoys se relooke sur Facebook : Nouvelle bannière en attendant la neige et la fête... Mais ne dîtes pas...
Toys r us s'en va chez Picwic Jouets : Comme vous ne le savez peut-être pas, Toys R us a disparu du paysage...
Puzzles et daltoniens ne font pas bon ménage : La dernière vidéo de Enfantoys, le puzzle Cars 3 n’a pas...
Handicap : à l'origine le mot désignait un jeu anglais : Parce qu'à l'origine le mot Handicap désignait un...
Art et jeux vidéo par le SELL : Vous êtes amateur de jeux vidéo ? Vous êtes curieux de ce nouveau domaine de...
Jouets de l'Espace : Au musée du Jouet de Colmar une exposition rare : les Jouets de l'Espace, de 19830 à nos...
C'est pas du jeu - Illustrations Djeco au Musée : Exposition "C'est pas du jeu ! - La collection Djeco"...
Lego, la dernière énorme prouesse : Cette fois-ci c'est dans la vraie vie ! Les ingénieurs de Lego ont...
Voyager de jouets en jouets : Gabriele Galimberti est un photographe italien, grand reporter du quotidien. Avec...
Attention à la pâte SLIME : Enfantoys a lu pour vous sur le site ministériel de la Direction de la concurence...
Ca bouge dans la vente des jouets : Les grandes enseignes de jouets ne sont pas en pleine forme, ni Toys'R us,...
"Petite brique devenue grande" à Moirans : Ca serait intéressant de savoir comment tout a commencé pour...
De nouveaux magasins de jouets. Etonnant, non ? : Alors que les grandes surfaces de jouets sont en perte de...
Culture pour enfants : A Paris, au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, du 22 mai au 7 octobre 2018, une...
Le TUET, nouvel outil d'analyse des jouets : Que l’on soit professionnels ou parents d’enfants en situation...
Du nouveau au Musée Suisse du jeu : Le Musée Suisse du Jeu à la Tour-de-Peltz (au bord du lac, près de...
: Si vous avez aux alentours de 40/50 ans (!) ... Netflix fait revivre pour vous les jouets qui étaient les...
Sécurité : rappel de jouets : Avis de rappel du 28 février 2018 Pour des doudous de marque BOUT’CHOU en...
Lego, éco responsable, grâce à la canne à sucre : Il y a quelques jours Lego a annoncé  qu'en 2018 une...
"Black dolls", poupées de bois, de chiffon, de cuir : une exposition exceptionnelle : Le jouet est toujours un...
4e jeu Enfantoys - Mars 2018 : Le 4e concours Enfantoys demande de répondre à une seule question. C'est...
Des jouets dans les photos. Allo, Allo, ça nous parle. : Des adultes ont inventé une nouvelle façon de...
Jouer c'est faire. Regarder un film c'est quoi ? : Les grands fabricants allemands comme Playmobil ou Shleich,...
Jouets d’occasion : plastiques et peintures potentiellement dangereux : Une nouvelle étude vient s’ajouter...
Père Noël, tu viens à la crèche ? : Il y a des crèches ou des relais où l'on ne fait pas de déco...
Barbie et nous : Que l'on soit pour ou contre, la poupée Barbie laisse peu de gens indifférents. Après avoir...
Qui range les jouets ? : Les parents sont souvent fatigués de devoir ranger les jouets de leurs enfants. On en...
La plus vieille voiture du monde ... à ce jour ! : Depuis quand les enfants jouent-ils aux petites voitures ?...
Filles, garçons.... jouer ensemble ? : 43 000 ans après CroMagnon c'est encore vrai ! Paroles d'enfants : Les...
Les "King-Jouet", des magasins récompensés : extrait de...
Lego pour Tous et Toutes : lu sur...
Sovietskie igrushki : Pour les vrais amateurs de très vieux cinéma aller voir dans le dossier "Les jouets au...
Marionnettes 2017 : Quand des adultes (très) branchés jouent avec des marionnettes c'est plutôt fascinant. ...
Côté Jouets écologiques : Lors de journées européennes LUDI sur le sujet du "Jeu et des enfants porteurs de...
Dossier Jouets et cinéma, du nouveau : Un film d'animation belge vient d'êtra ajouté à la liste des films à...
Le canard en plastique : Vous aimez les histoires de jouets ? Sur le blog C'EST NABUM, chez Médiapart (octobre...
Mélodie en jouets : Au musée de jouet de Moirans en Montagne (Jura) , on peut découvrir en ce moment...
Cayla, la poupée interdite : La poupée Cayla est interdite à la vente en Allemagne. Frédéric Bianchi,...
BB-9E fait son apparition dans les jouets : Jouets, spin off et droits dérivés : "Vendredi 1er septembre,...
Boutique L'Apprenti Sage : Pour Enfantoys l'ouverture d'une boutique de jouets est toujours une bonne...
Les jouets connectés, attention : Le 17 juillet 2017, le FBI a émis un avertissement destiné aux parents...
Hochet Brio : Information du 29 juin 2017. La société suédoise Brio, fabricant réputé de jouets en bois...
O'ball, problème de sécurité : Sur sa chaîne, Enfantoys a mis en avant le jouet O'ball, parmi les jouets les...
Les hand spinners : Ca y est, ils arrivent, ils arrivent. Ils tournent de plus en plus vite, de mains en mains,...
Les jouets au cinéma : expo Les jouets au cinéma jusqu'en octobre 2017 à...
Jouets bonheur, jouets malheur : Dans notre dossier Qui fabrique les jouets, voici les éléments principaux...
Les Tric Trac d'Or 2016 pour les enfants : Plaisir d'annoncer les résultats des Tric Trac d'Or 2016 pour les...
Du temps pour jouer dehors : Jouer est une activité fondamentale pour les enfants. Et jouer ce n'est...

Qui fabrique les jouets ?

Comment sont fabriqués les jouets ?

Avant d'aller plus loin, voyons quelles sont les différentes étapes de fabrication dans une entreprise qui produit de très grands volumes d'un même jouet. Cette vidéo a été réalisée et mise en ligne par 2 sociétés  chinoises dont RCI Premium, installée dans la ville de Dongguan en Chine du Sud.

On y voit la fabrication de jouets en tissu, les différentes étapes de la production, depuis la réalisation du 1er échantillon à partir d'un patron validé par le client, jusqu'à la mise en colis pour l'expédition. On y voit aussi quels contrôles sont effectués tout au long de la chaîne de fabrication. Ils portent sur la présence d'éventuelles pièces de métal à l'intérieur des peluches mais aussi d'outils pointus ou d'épingles qui auraient pu rester à l'intérieur lors du passage dans les ateliers de couture des peluches. Enfin on voit le passage des jouets dans le laboratoire pour les tests de solidité, arrachage, etc. 

Dans quelles conditions ?

Voici un résumé du rapport du 15 novembre 2016 du "China Labor Watch", le bureau de surveillance du travail en Chine qui a mené une enquête pendant l'année 2016, dans  des entreprises chinoises qui fabriquent des jouets pour Mattel, Hasbro, Disney, McDonalds et WalMart, parmi d'autres. Ces fabricants produisent  Thomas the Tank Engine, Hot Wheels, Cars, Barbie, Super Hero Supergirl, Hello Kitty, Disney Princess et Imaginext.

Le texte intégral de ce rapport en anglais se trouve ici : Rapport de la commission chinoise du travail, 17 novembre 2016

A la lecture de ce rapport il apparait que ces jouets sont fabriqués dans des conditions qui sont loin de suivre le code du travail chinois.

▶ Le code du travail chinois stipule que la journée de travail est de 8h, 6 jours sur 7, avec un montant d'heures supplémentaires autorisé de 36h par mois.  Dans ces 4 usines, la journée est de 11h  pendant 6 voir 7 jours sur 7, avec 50h supplémentaires par mois qui sont non rémunérées. Le temps de repas est de 40 à 60 minutes selon les entreprises. Les enquêteurs remarquent que pendant ces temps de repas les ouvriers et ouvrières sont épuisés!

▶ Une autre question très préoccupante est l'utilisation de produits toxiques sans protection pour les ouvriers qui ne sont pas informés de la toxicité. L'exemple donné dans le rapport du Bureau de surveillance du travail en Chine est l'huile de banane utilisée à haute dose dans l'industrie du jouet pour ses effets dégraissants qui provoquent des maladies de peau lorsque les mains ne sont pas protégées ou des atteintes pulmonaires après des inhalations régulières.

▶ Dans l'industrie du jouet les salaires sont en dessous du salaire minimum et, pendant les saisons de moindre activité, les salariés sont simplement débauchés et contraints de démissionnés alors que les entreprises refusent de régler l'assurance-perte d'emploi (pourtant obligatoire selon la loi chinoise) de même que l'allocation d'aide au logement.

▶ Enfin il est important de savoir que les ouvriers et ouvrières vivent en dortoir et n'ont pas de vie de famille. Leurs enfants sont confiés la plupart du temps aux grands parents et les journées passées ensemble sont rares.

▶ Comme on peut s'en douter, les unions syndicales sont en grande difficulté pour exister car les salariés qui les animent sont rapidement mis à la porte dès qu'ils sont repérés.

RESSOURCES +

The real toy story - la vériatble histoire des jouets de WOLF

Michael Wolf est un photographe allemand qui vît entre Hong-Kong et Paris. Il a réalisé une incroyable et terrible "installation" intitulée THE REAL TOY STORY. Ce n' est pas son premier projet sur les usines en Chine car il a déjà remporté un prix au World Press Photo avec ses photos China: Factory of the World qui avaient été publiées dans un article du magazine allemand Stern.

Dans le journal le Délit, Annabelle de Cazanove écrit le 12 aout 2017 en voyant l'installation à Arles à l'occasion des "Rencontres e la Photographie : "Wolf a récupéré à travers la Californie plus de 20 000 jouets en plastique «Made in China» entre lesquels il a disposé des photos d’ouvriers et d’intérieurs d’usines de jouets chinoises.

Il a voulu donner un visage aux millions d'ouvriers chinois qui travaillent sans relâche à la confection d’insignifiants jouets en plastique destinés à des foyers américains. Non seulement l’œuvre révèle l’extrême danger environnemental que causent nos méthodes de production et nos modes de consommation, mais aussi une écologie humaine catastrophique...  Il y a du drôle à voir des  Ken  et des  Monsieur Patate côte à côte mais l’ensemble est morose et ce que l’œuvre raconte est grave. Elle témoigne en fait d’une violence inouïe des relations humaines, de l’activité industrielle et de la vie des villes..."  En voir plus et en savoir plus  : THE REAL TOY STORY

Traçabilité des jouets

La complexité des filières de fabrication des jouets rend difficile voire impossible une prise de position claire.
La plupart du temps, les grandes marques de jouets conçoivent les maquettes de leurs nouveaux produits. Puis ils passent commande à un fabricant très souvent en Asie. Ce fabricant travaille lui-même avec des sous-traitants qui produisent les principaux éléments des jouets à très bas coûts. Les sous-traitants sont installés dans des régions reculées de Chine ou le coût de la main d'oeuvre est le moins cher possible.

Pour ce qui est des responsabilités sociales, les grandes marques internationales reportent la responsabilité sur les fabricants de 1er rang qui reportent eux-mêmes la responsabilité sur leurs sous-traitants. La chaîne de production est à peu près impossible à suivre. Une directive européenne du 20 juillet 2011 a demandé que soit publiée la "carte d'identité des jouets". Cette directive, qui a succédé à un texte datant de 1988, a durci la réglementation, notamment en renforçant la traçabilité des produits. "Chaque jouet doit dorénavant être accompagné de sa «carte d'identité». Ce qui permet d'identifier l'ensemble de la chaîne de production, de l'origine des matières premières du jouet jusqu'au nom de l'usine où il a été fabriqué...

L'objectif est de "permettre au consommateur de savoir d'où vient le jouet», expliquait un expert en jouets chez SGS, leader mondial de l'inspection et de la certification. La méfiance s'est, en effet, accrue ces dernières années, la liste des produits suspects (cadmium, phtalates…) n'ayant cessé de s'allonger..." Si elle est devenue plus contraignante, la nouvelle réglementation a redonné toutefois un avantage concurrentiel aux entreprises européennes, «dans la mesure où elle crée des barrières à l'entrée". "Fabriquer à moindre coût a pu amener à faire des compromis au détriment de la sécurité", commente Serge Milon. "C'est un moyen de tirer la qualité et la sécurité des produits vers le haut, en appliquant de bonnes pratiques.»

Enfin, la loi française relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre est entrée en vigueur en mars 2017 après un long parcours parlementaire.

Cette loi permet enfin d’appréhender les obligations juridiques des entreprises multinationales en termes de respect des droits humains et de l’environnement, au sein du groupe de société (filiales et sociétés contrôlées) mais également dans leur chaîne d’approvisionnement. 

Que faire ?

Devant ces situations, que faire ? Faut-il arrêter d'acheter des jouets à nos enfants? que peut-on faire pour améliorer le sort des salariés chinois?

Tout d'abord il est urgent que les acheteurs européens fassent de vrais choix de jouets dans la mesure du possible en trouvant peut-être, de temps en temps, des alternatives aux grands courants du marché. D'autre part, rester informés et vigilants lorsqu'il y a un appel à signer ou une explication à faire circuler pour sensibiliser et faire pression sur les grandes entreprises mondialisées. La demande principale se résume en "respecter  les normes fondamentales du travail de l'OIT - Organisation internationale du travail"

Des ONG européennes* en rapport avec des ONG chinoises et leurs observateurs, travaillent à sensibiliser les parents européens mais surtout les responsables des grandes entreprises internationales de jouets qui souvent s'engagent mais ne tiennent pas leur promesse.

La sphère internet donne aujourd'hui une forme de pouvoir de masse qu'il est indispensable et juste d'exercer pour que s'améliorent les conditions de travail de ceux et celles qui fabriquent les jouets.    

 En France, Peuples solidaires-ActionAid, le collectif l'Ethique sur l'étiquette, Sherpa