experts du jouet depuis 30 ans
Enfantoys se relooke sur Facebook : Nouvelle bannière en attendant la neige et la fête... Mais ne dîtes pas...
Toys r us s'en va chez Picwic Jouets : Comme vous ne le savez peut-être pas, Toys R us a disparu du paysage...
Puzzles et daltoniens ne font pas bon ménage : La dernière vidéo de Enfantoys, le puzzle Cars 3 n’a pas...
Handicap : à l'origine le mot désignait un jeu anglais : Parce qu'à l'origine le mot Handicap désignait un...
Art et jeux vidéo par le SELL : Vous êtes amateur de jeux vidéo ? Vous êtes curieux de ce nouveau domaine de...
Jouets de l'Espace : Au musée du Jouet de Colmar une exposition rare : les Jouets de l'Espace, de 19830 à nos...
C'est pas du jeu - Illustrations Djeco au Musée : Exposition "C'est pas du jeu ! - La collection Djeco"...
Lego, la dernière énorme prouesse : Cette fois-ci c'est dans la vraie vie ! Les ingénieurs de Lego ont...
Voyager de jouets en jouets : Gabriele Galimberti est un photographe italien, grand reporter du quotidien. Avec...
Attention à la pâte SLIME : Enfantoys a lu pour vous sur le site ministériel de la Direction de la concurence...
Ca bouge dans la vente des jouets : Les grandes enseignes de jouets ne sont pas en pleine forme, ni Toys'R us,...
"Petite brique devenue grande" à Moirans : Ca serait intéressant de savoir comment tout a commencé pour...
De nouveaux magasins de jouets. Etonnant, non ? : Alors que les grandes surfaces de jouets sont en perte de...
Culture pour enfants : A Paris, au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, du 22 mai au 7 octobre 2018, une...
Le TUET, nouvel outil d'analyse des jouets : Que l’on soit professionnels ou parents d’enfants en situation...
Du nouveau au Musée Suisse du jeu : Le Musée Suisse du Jeu à la Tour-de-Peltz (au bord du lac, près de...
: Si vous avez aux alentours de 40/50 ans (!) ... Netflix fait revivre pour vous les jouets qui étaient les...
Sécurité : rappel de jouets : Avis de rappel du 28 février 2018 Pour des doudous de marque BOUT’CHOU en...
Lego, éco responsable, grâce à la canne à sucre : Il y a quelques jours Lego a annoncé  qu'en 2018 une...
"Black dolls", poupées de bois, de chiffon, de cuir : une exposition exceptionnelle : Le jouet est toujours un...
4e jeu Enfantoys - Mars 2018 : Le 4e concours Enfantoys demande de répondre à une seule question. C'est...
Des jouets dans les photos. Allo, Allo, ça nous parle. : Des adultes ont inventé une nouvelle façon de...
Jouer c'est faire. Regarder un film c'est quoi ? : Les grands fabricants allemands comme Playmobil ou Shleich,...
Jouets d’occasion : plastiques et peintures potentiellement dangereux : Une nouvelle étude vient s’ajouter...
Père Noël, tu viens à la crèche ? : Il y a des crèches ou des relais où l'on ne fait pas de déco...
Barbie et nous : Que l'on soit pour ou contre, la poupée Barbie laisse peu de gens indifférents. Après avoir...
Qui range les jouets ? : Les parents sont souvent fatigués de devoir ranger les jouets de leurs enfants. On en...
La plus vieille voiture du monde ... à ce jour ! : Depuis quand les enfants jouent-ils aux petites voitures ?...
Filles, garçons.... jouer ensemble ? : 43 000 ans après CroMagnon c'est encore vrai ! Paroles d'enfants : Les...
Les "King-Jouet", des magasins récompensés : extrait de...
Lego pour Tous et Toutes : lu sur...
Sovietskie igrushki : Pour les vrais amateurs de très vieux cinéma aller voir dans le dossier "Les jouets au...
Marionnettes 2017 : Quand des adultes (très) branchés jouent avec des marionnettes c'est plutôt fascinant. ...
Côté Jouets écologiques : Lors de journées européennes LUDI sur le sujet du "Jeu et des enfants porteurs de...
Dossier Jouets et cinéma, du nouveau : Un film d'animation belge vient d'êtra ajouté à la liste des films à...
Le canard en plastique : Vous aimez les histoires de jouets ? Sur le blog C'EST NABUM, chez Médiapart (octobre...
Mélodie en jouets : Au musée de jouet de Moirans en Montagne (Jura) , on peut découvrir en ce moment...
Cayla, la poupée interdite : La poupée Cayla est interdite à la vente en Allemagne. Frédéric Bianchi,...
BB-9E fait son apparition dans les jouets : Jouets, spin off et droits dérivés : "Vendredi 1er septembre,...
Boutique L'Apprenti Sage : Pour Enfantoys l'ouverture d'une boutique de jouets est toujours une bonne...
Les jouets connectés, attention : Le 17 juillet 2017, le FBI a émis un avertissement destiné aux parents...
Hochet Brio : Information du 29 juin 2017. La société suédoise Brio, fabricant réputé de jouets en bois...
O'ball, problème de sécurité : Sur sa chaîne, Enfantoys a mis en avant le jouet O'ball, parmi les jouets les...
Les hand spinners : Ca y est, ils arrivent, ils arrivent. Ils tournent de plus en plus vite, de mains en mains,...
Les jouets au cinéma : expo Les jouets au cinéma jusqu'en octobre 2017 à...
Jouets bonheur, jouets malheur : Dans notre dossier Qui fabrique les jouets, voici les éléments principaux...
Les Tric Trac d'Or 2016 pour les enfants : Plaisir d'annoncer les résultats des Tric Trac d'Or 2016 pour les...
Du temps pour jouer dehors : Jouer est une activité fondamentale pour les enfants. Et jouer ce n'est...

*Jouet et délocalisation

La loi sur le devoir de vigilance

Retrouvez ici le texte de la nouvelle loi française relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre.

 

Liste des chapîtres de ce texte : 

1 - EN QUOI CETTE LOI EST-ELLE UNE ÉTAPE IMPORTANTE DANS LA PRÉVENTION DES ATTEINTES AUX DROITS HUMAINS ET À L’ENVIRONNEMENT PAR LES MULTINATIONALES ? 

2QUEL EST LE DOMAINE D’APPLICATION DE LA LOI ET LES SECTEURS D’ACTIVITÉ CONCERNÉS ? 

3 - QUELLES SONT LES ENTREPRISES VISÉES PAR LA LOI ? 

4 - QUELLE EST LA PORTÉE DE LA LOI ?

5 - QUELLES OBLIGATIONS CRÉE LA LOI ? 

6 - QUELLES SANCTIONS SONT PRÉVUES PAR LA LOI ? 

7 - QUEL EST LE CALENDRIER DE MISE EN ŒUVRE DE LA LOI ? 

8 - EXISTE-T-IL EN EUROPE D’AUTRES INITIATIVES LÉGISLATIVES EN LA MATIÈRE? 

9 - Y A-T-IL DES AVANCÉES À L’ÉCHELON INTERNATIONAL ? 

Extrait du Magazine Marianne du 19 decembre 2010, suite à une émission de "Capital"

Il s'agit d'une société qui fabrique des déguisements pour enfants (ainsi que d'autres pitreries festives, mais nous en resterons aux déguisements), et qui s'appelle César. César est une grosse PME, qui ne doit plus employer grand monde en France, mais qui est néanmoins cotée en bourse au second marché.

Son patron est un jeune quadragénaire dynamique, Benoît Pousset-Bougère. Il plairait certainement à Philippe Manière, dont il applique à la lettre les principes. Il bondirait probablement si on le traitait de néo-esclavagiste, et pourtant…

Peut-être avez-vous des enfants, vous savez sans doute qu'ils raffolent de ces déguisements de super-héros ou de princesse qui attend le prince charmant… 
En attendant, plus question de fabriquer ces costumes en France, puisque comme l'explique le patron, la main d'œuvre représente 40% du prix de revient. On en vient à se demander comment ils faisaient avant, puisque les origines de la société remontent au 19e siècle.

Alors, où sont-ils fabriqués, ces costumes ? En Chine ? Ah non, même pas… Trop cher la Chine ! Des salaires qui montent, des syndicats qui se créent , vous allez voir que dans quelques années ils ne seront pas plus manœuvrables que des cheminots de Sud-Rail et que les Chinois vont être obligés de faire appel à Sarkozy pour les calmer…

Monsieur César fait donc fabriquer sa camelote à… Madagascar ! Un paradis pour le plus exigeant des patrons. D'ailleurs, d'autres patrons français ont dû flairer la bonne affaire, car un tiers des exportations malgaches se font vers la France.

L'usine emploie 600 ouvrières. Elles travaillent 10 heures par jour, et doivent rester le soir si elles n'ont pas fini leurs 500 costumes de Spiderman quotidiens. Harcelées par les contre-maitresses locales (qui dans le reportage les traitent de paresseuses !), elles cousent à une vitesse ahurissante les différentes pièces de tissus à 4 sur des costumes. 

Leur salaire : 40 euros par mois. Il n'y a pas de faute de frappe. C'est 5 fois moins qu'en Chine. Et encore précise-t-on que c'est un peu plus que le salaire de base… 
Avec cette main d'œuvre quasi gratuite, taillable et corvéable à merci, chaque costume ne revient qu'à 8 euros, alors qu'il est vendu 45 aux petits enfants riches. 400 000 costumes par an, ça laisse de quoi faire une bonne marge, et garantir un bon tas de brouzoufs aux quelques gros malins qui tirent les ficelles.